Ecoutez la radio lesintuitions.com

covid19

Les meditations mondiales pour la terre

Eratum

Écouter l’article Les meditations mondiales pour la terre
Les meditations mondiales pour la terre avril 2020

Depuis toujours, la terre n’a jamais eu besoin de nos méditations. Encore une fois, la terre va bien.

Mais si la civilisation des humains va mal, c’est aux humains qu’il appartient de faire le chemin pour changer leur vision d’esprit. La preuve en est que nous sommes de passage. Ce n’est pas le temps qui passe mais bien nous qui passons. Les jours et les nuits se succèderont alors que nous, nous serons morts depuis longtemps.

La terre va bien et n’a pas besoin des humains pour vivre. La terre va bien et n’a pas besoin de modifications énergétiques ou de quelconque grilles de protection, d’aide pour faire passer telles énergies ou telles énergies ou faire des connexions pour fonctionner, pour vivre et continuer sa course au travers de l’univers. La terre nous montre bien des choses depuis longtemps que nous ne voulons pas entendre.

Ce sont seulement et seulement les humains qui ont besoin de se calmer et de trouver la sérénité intérieure et non extérieure. Les méditations ne sont que des tentatives de contrôle pour diriger les personnes divines, spirituelles ou qui découvrent la spiritualité, vers de faux chemins.

Méditer pour l’homme, méditer avec l’intention d’envoyer de la lumière aux hommes, aux humains et arrêter d’emmerder la terre avec vos soi-disantes méditations qui ne font du bien qu’à ceux qui les organisent et parfois à ceux que les pratiquent.

En méditant comme une personne qui se croie être une spécialiste parce qu’elle médite 3 fois par semaine, cette personne ne fait qu’envoyer ses croyances et ses distorsions et même pire ses schémas non résolus.

Parce que vous croyez que l’intention humaine est la même que celle de la terre des végétaux, des animaux ou des cristaux ? L’humain humanise tout et croie, de ce fait, que tout est humain à l’image de l’humain. Nous ne prenons même pas le temps d’écouter ces différences.

Continuer la lecture